Kendra Scott Elle Gold Raw Cut Lapis Drop Earrings by Kendra Scott

B01LXWE0VM

Kendra Scott Elle Gold Raw Cut Lapis Drop Earrings by Kendra Scott

Kendra Scott Elle Gold Raw Cut Lapis Drop Earrings by Kendra Scott
  • Kendra Scott Elle Gold Raw Cut Lapis Drop Earrings
  • Color: Gold Raw Cut Lapis
Kendra Scott Elle Gold Raw Cut Lapis Drop Earrings by Kendra Scott
Bouddha to Light Handmade Argent Sterling Bracelet Biker croix Snake eie 259eur

Pendentif Rubis Ovale et DiamantsFemme or Blanc 204P0095
 — 13.06.2017 - 7 h 00, mis à jour le 13.06.2017 à 16 h 37

Serviette 2 Compartiments cuir Gris Beaubourg
Bracelet Femme Argent 925 Rhodié OZ Coeur
Assurance-vie La sélection des fonds

Découvrez dans notre web-série co-produite avec France 24, «Les Soeurs du djihad», notre enquête sur le terrain favori des djihadistes: le web. Ici, épisode 3.

En février 2017, France 2 (dans Envoyé Spécial) et France24 diffusaient  Les Soeurs.  Ce documentaire de Slug News/TVPresse racontait la vie des femmes au sein du djihad grâce à l'exploration de leur territoire favori: le web. Les  soeurs,  comme on appelle ces femmes, avaient révélé à l'équipe d'investigation leurs parcours, leurs histoires, leurs doutes. Pour parvenir à en savoir plus, l'équipe avait aussi enquêté auprès des recruteurs, comme Rachid Kassim, un cadre français de Daech alors très recherché. 

Que s'est-il passé à la suite de la diffusion de l'enquête? Slug News a maintenu intacts ses contacts et ses réseaux. Suite de l'enquête dans notre web-série, en partenariat avec France24 et Slate.fr.

Kipling Art S, Sacs Portés Main Femme Multicolore REF35B Rose Bloom Blue
  «Les recruteurs, le retour»

  • Borbonese Pc and Ipad Air holder Large Grey
  • Revoni Bague en or jaune 18 carats Solitaire diamant collier pendentif
  • Océanie
  • ENTRETIEN AVEC NICOLAS VILAS, JOURNALISTE À MA CHAINE SPORT
    Depuis septembre 2013, le National a connu une véritable nouveauté : des rencontres diffusées en direct à la télévision sur Ma Chaine Sport. À deux jours du choc de la vingt-sixième journée entre le Red Star et Orléans (retransmis en direct sur MCS), Nicolas Vilas, journaliste et commentateur sur MCS, revient sur cette première saison. Et livre son avis de véritable mordu du ballon rond.

    Argent Sterling a créé OpalCZ BlancBracelet et 7 mmFermoir mousquetonJewelryWeb

    Selon moi, Orléans et Luzenac sont très bien partis pour monter en Ligue 2. Le Gazélec Ajaccio est bien placé aussi. Au-delà de l’aspect mathématique, je trouve que c’est un très bon test pour le Red Star de pouvoir se jauger face à une équipe du haut du tableau. Il y a quelque temps à la rédaction, on se disait que le championnat pouvait être plié. Finalement, on a vu que le Red Star a su faire une belle série pour revenir, Bourg-Péronnas a un peu craqué par exemple. Tout est vraiment possible !

    Depuis la première rencontre que vous avez diffusé (Orléans – Bourg-Péronnas le 13 septembre dernier, NDLR), qu’est-ce qui t’a le plus marqué dans le championnat ?
    Je n’étais pas parti avec des a priori. Le championnat sur lequel j’ai le plus exercé jusqu’à présent est la Liga portugaise, qui est souvent prise de haut en France. J’ai donc abordé de manière très neutre le National. Et j’ai été très agréablement surpris par les clubs qui sont très bien structurés ! J’ai débuté ma carrière en suivant des matches de CFA et je trouve qu’en National les clubs sont très « pro ». Les installations sont toutes respectables, même si elles ne sont pas toutes aux normes pour la Ligue 2. Mais dans l’ensemble, tout est bien fait. Le football en lui-même, c’est comme dans tous les championnats il y a forcément des différences. Ce que je trouve intéressant c’est que l’aspect financier, le budget, ne rentre pas en compte, ne prévaut pas au reste. Cela me rappelle un peu le Portugal ou derrière les gros clubs, on pense au système D, on recrute des joueurs au parcours atypique, certains ont fait des centres de formation… Il y a un vrai mélange. N’importe quel joueur peut y arriver, il n’y a pas de parcours type, c’est très plaisant. Il y a un vivier intéressant. On voit aujourd’hui en équipe de France que des joueurs sont passés par le National, comme Gignac, Valbuena ou Ribéry que Jean Fernandez avait su dénicher. Donc tu peux passer par là, c’est un exploit, mais tu peux.

    Liebeskind Berlin Bibala Tgoat, sac bandoulière Beige rhino brown

    La différence avec l’amateur, c’est qu’il y a des équipes qui dégagent un vrai style de jeu. Je pense qu’Orléans est l’équipe la plus solide du championnat. Il leur manque peut être un vrai créateur au milieu. Mais c’est une formation très sérieuse et appliquée, à l’image de son entraîneur Olivier Frapolli qui travaille très bien. Bourg-Péronnas joue très bien ballon avec un entraîneur, Hervé Della Magiore, qui est très joueur. Le Red Star est également agréable à voir jouer je trouve justement. Il y a vraiment des joueurs intéressants dans ce championnat comme Ande Dona Ndoh de Luzenac, ne serait-ce que par ses statistiques (vingt buts en vingt-cinq matches) ! Luzenac possède d’ailleurs un trio offensif avec Ech-Chergui, Boutaib et Dona Ndoh, très fort. J’ai bien aimé également Grégory Tomas à Orléans, Toko Ekembi du Paris FC ou Quentin Lacour à Bourg-Péronnas, mais aussi Kévin Lefaix, un buteur à l'ancienne et surtout un vrai passionné de ballond. Je pense aussi à Puyo d’Orléans qui sur coup de pieds arrêtés met la balle où il veut ! Il y a des joueurs d’expérience comme Dieuze à Luzenac. Au Gazélec je pense à Filippi qui incarne l’identité du club justement. Je pense à pleins de joueurs qui ont dans ce championnat des parcours de fou ! J’en oublie car je pourrais encore en citer ! 

    Informations sur le portail

    Les rubriques du portail

    Suivre l'information

    Portails et sites associés